La Fédération du BTP Vosges est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

1€

Le 12 février 2019

En tous cas, pas rose, puisque déjà certains clignotants virent au rouge, et ce dans toutes les régions :

- accentuation de la chute du nombre de mises en chantiers tant dans le collectif que dans l’individuel

- baisse des permis de construire (-10.2%) sur le dernier trimestre 2018

- annulation de chantier en augmentation dans le collectif sur cette fin d’année

Alors que nous tentions de refaire un peu de marge grâce au rebond de 2017 (très léger) et 2018 (confirmé), voici quelques sujets de nouvelles inquiétudes.

Les offres à 1 liées à la rénovation énergétique se développent ; attractives au premier abord pour les
propriétaires occupants, elles se révèlent souvent très décevantes après réalisation ! Un récent reportage au 20h de France 2 vient encore de le démontrer...         

Globalement, les travaux d’isolation effectuées par des entreprises chasseuses de prime, employant des travailleurs détachés, sont contre productives pour l’image de notre secteur et le sérieux de nos entrepreneurs

Il nous faut répéter encore et encore au grand public que de telles offres sont
également proposées par nos entreprises locales, et qu’il faut s’adresser à elles plutôt que de répondre positivement au démarchage téléphonique (ou autre) ! La
proximité est gage de qualité tant dans la réalisation des travaux que dans le service après
réalisation.

Dans le même ordre d’idée, nous avons pris avec beaucoup de recul le battage médiatique réalisé par le ministre de Rugy sur la chaudière à 1, au profit d’Engie, Effy ou Total notamment.

Non seulement il ne s’agit pas d’aides nouvelles, mais la communication pouvait
laisser entendre qu’un grand nombre de ménages était éligible (alors que l’offre est très restrictive au regard des revenus) et que seuls ces grands ensembliers étaient à même de proposer cette offre !

Votre Fédération et la nouvelle Union de métiers du Génie climatique, de la Couverture et de la Plomberie se sont donc attachées à faire savoir que « le médecin de famille de la chaudière est le mieux placé pour en prescrire une nouvelle » ! Donc nos entreprises locales. Nos TPE et PME n’ont pas intérêt à se mettre dans une position de sous-traitant. Sans quoi elles perdraient la maîtrise de leur choix technique.  

Nous allons donner à l’ensemble des entreprises adhérentes les mêmes outils que ceux proposés par exemple par Effy ou Engie ; rendez-vous le 5 Mars à la
Fédération pour une présentation de ces aides et outils.

Amitiés à toutes et tous.     
Sylvie Tuaillon

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le 12 février 2019